Les étudiants en STEM de HT²O travaillent avec du matériel professionnel grâce à une coopération avec la société Roland DG

HT²O, la nouvelle école de STEM située dans la Kempenlaan à Turnhout, investit massivement dans des équipements professionnels à la pointe de la technologie. Grâce à sa collaboration avec Roland DG, l'école dispose désormais d’une machine d’impression et découpe professionnelle, d’une fraiseuse CNC et d’une machine à graver.

Le professeur de STEM Aaron Simsek voit de nombreuses possibilités pédagogiques, même pour les élèves de première année : « Avec la monoFab SRM-20, il est par exemple prévu qu'à terme, les élèves puissent fraiser leurs propres pièces, qu’ils utiliseront ensuite pour développer leur propre projet. Nous connaissons tous les imprimantes 3D, mais la monoFab SRM-20 fonctionne comme une fraiseuse CNC. Elle peut être utilisée pour traiter de nombreux matériaux. Nous voulons permettre à nos étudiants à découvrir par eux-mêmes quels sont les appareils et les matériaux qui conviennent à chaque type de réalisation.

La monoFab SRM-20 offre de nombreuses applications pour les étudiants. Il s’agit d’une première approche importante. Surtout si l’on considère que les machines commandées par ordinateur font désormais partie intégrante de notre société.

Les étudiants doivent d’abord programmer et dessiner un programme de CAO avant d’exécuter la réalisation. Ils suivent le processus de production entièrement. Nous établissons ainsi des bases solides pour préparer les élèves de première année aux années suivantes et à l’enseignement supérieur.

La première année, nous utilisons la machine d’impression et découpe BN-20 pour concevoir des autocollants. Au cours de la deuxième année, nous pouvons imprimer (et découper) d’autres matériaux, afin de réaliser des transferts textiles et de faire imprimer/créer par les élèves leurs propres t-shirts/mouchoirs/casquettes. »

Avec ces deux appareils, nous pouvons également nous concentrer sur les nouveaux objectifs des STEM : les étudiants apprennent à programmer de plus en plus par eux-mêmes. Par ailleurs, nous travaillons aussi intensivement sur les compétences nécessaires en matière de Technologies de l’Information et de la Communication : conception sur ordinateur, programmation d’appareils avec des applications TIC...

« En deuxième et troisième année, nous les utiliserons pour l’impression et le fraisage de cartes életroniques », explique Ingrid Brosens, professeur d’électronique. Une carte électronique est une carte de circuits imprimés, un support de composants électroniques. Ces composants sont reliés par des pistes de cuivre, tracées au moyen de techniques de gravure chimiques. Les produits de gravure chimique ont cependant un impact néfaste sur l’environnement. Nous pouvons heureusement y remédier en utilisant une machine à graver de nouvelle génération, comme la DGSHAPE DE-3. Cet appareil permet aux étudiants de graver leur projet de carte électronique de manière sûre et écologique en laboratoire. »

Nous lancerons officiellement l’utilisation de ces nouveaux appareils ce jeudi 5 mars.

Nos enseignants de STEM feront ensuite une démonstration de leurs premiers projets et réalisations avec les étudiants.

Venez découvrir notre fablab,

Jeudi 5 mars 2020, 10h30

Campus HTCT, Kempenlaan 36, 2300 Turnhout.