Sévérine

Une meilleure qualité de vie grâce à la technologie Roland DG

Aujourd’hui, la technologie est partout et elle joue un rôle majeur. On la retrouve aussi bien au travail, dans les transports que dans nos loisirs. Mais le principal secteur qui bénéficie d’avancées technologiques majeures est sans nul doute la santé. Grâce à l’appui de nouvelles technologies, les praticiens peuvent en effet poser des diagnostiques plus précis et mieux soigner leurs patients quelles que soient leurs affections ou pathologies. 

Ken Stewart est chef du service de reconstruction de l’oreille implanté au Royal Hospital for Sick Children d’Edinbourg où, en qualité de chirurgien consultant du NHS, il a perfectionné durant de nombreuses années des méthodes avancées pour la chirurgie reconstructrice de l’oreille aussi bien chez l’adulte que chez l’enfant. Pour produire les modèles chirurgicaux sur mesure correspondant aux différents besoins de ses patients, Ken avait besoin de modèles 3D extrêmement précis de l’oreille affectée et de l’oreille saine afin de pouvoir les associer pour obtenir le modèle requis pour le futur implant.

Auparavant, Ken employait plusieurs techniques afin de s’approcher au mieux du modèle d’oreille de ses patients avec la méthode la plus usuelle consistant à prélever du cartilage costal sur le thorax du patient et de le sculpter à la forme de l’oreille. Toujours à la recherche de nouvelles technologies pouvant l’aider dans ses techniques de reconstruction, Ken a commencé à partir de 2014 à s’intéresser de près à l’imagerie 3D en vue de rationaliser la procédure pré-opératoire à la reconstruction de l’oreille.

dgs_img-row_3d_ear_b.jpg

Au sujet de sa quête de simplification de la reconstruction d’oreille, Ken déclarait : « Avec toute cette technologie qui nous entoure, il nous fallait impérativement améliorer cette procédure. L’équipe de reconstruction de l’oreille du Royal Hospital for Sick Children était avide de trouver de nouvelles technologies capables de nous aider. »

Après avoir contacté un conseiller de ventes chez Roland DG UK et un revendeur agréé Artec, Patrick Thorn, au sujet de son désir d’utiliser la nouvelle technologie 3D pour améliorer la chirurgie reconstructrice de l’oreille, Ken obtint une présentation de la technologie Roland DG. Alors que Ken restait sceptique quant à l’idée que des scanners et des imprimantes puissent reproduire véritablement une oreille humaine en 3D, Patrick Thorn était tellement convaincu des capacités d’imagerie haute résolution des machines Artec et Roland DG qu’il prit l’initiative de produire toute une série d’échantillons de maquettes.

Patrick parvint à numériser les oreilles de ses voisins et de son petit-fils à l’aide d’un scanner 3D Artec Spider qui utilise une lumière structurée afin de capturer aussi bien les surfaces à l’intérieur du canal auditif que toutes les surfaces extérieures entre l’oreille et le crâne. Après avoir scanné les oreilles, Patrick se servit de l’imprimante 3D Roland DG ARM-10 pour produire une première maquette. Cette imprimante de bureau compacte intègre un processus de stéréolithographie avec un système de projection à LED UV afin de réaliser des maquettes par séchage successif de couches de résine provenant d’un réservoir de résine liquide.

Avec trois types de résine imageCure à disposition - dont une résine standard, simple d’emploi (PRH35-ST2) - l’ARM-10 pu reproduire facilement le modèle complexe en 3D. Par ailleurs, en utilisant un système de construction suspendu, la consommation de résine pu être réduite au minimum garantissant ainsi une production à la fois efficace et abordable. Un point essentiel lorsque l’on souhaite faire une levée de fonds pour une technique visant à être déployée auprès de patients par le biais du NHS (National Health Service).

dgs_img-row_3d_ear_a.jpg

Lorsque l’on présenta à Ken les résultats de Patrick, celui-ci fut enchanté au plus haut point. Il sut instantanément que la numérisation et l’impression 3D était une solution rapide, efficace et précise pour produire des modèles chirurgicaux pour ses patients. À l’avenir, avec des implants en matériaux compatibles, le patient n’aura plus à subir d’intervention pour lui prélever du cartilage. Suite aux formidables efforts de levée de fonds de la Sick Kids Friends Foundation, le Royal Hospital for Sick Children a pu s’offrir une Artec Spider, avec Artec Studio, et une Roland DG ARM-10. En une seule après-midi, la solution fut installée et le lendemain, l’équipe recevait déjà une formation pratique afin de s’assurer qu’elle pourrait parfaitement maîtriser le processus.

Selon Ken : « Débuter par la numérisation 3D externe était une nouveauté pour nous et comme nous avions des emplois du temps chargés à cause de nos patients, il nous a fallu un peu de temps pour nous perfectionner. Toutefois, grâce à la formation et aux notes complémentaires que Patrick nous a fournies, nous sommes maintenant capables de nous servir de ce système – de la numérisation jusqu’à l’impression en 3D – de manière relativement aisée. Le modèle est ensuite stérilisé et utilisé au bloc opératoire afin d’améliorer la précision de notre reconstruction chirurgicale. »

Après une consultation initiale visant l’oreille touchée, les patients retournent à l’hôpital pour une numérisation de leur oreille saine avec l’Artec Spider et Artec Studio, où leurs données sont rapidement collectées et compilées pour produire un impressionnant modèle numérique en 3D de leur oreille. À partir de ces données prêtes à être transmises à la Roland DG ARM-10, il ne reste plus qu’à commencer l’impression. Après quelques heures seulement, les oreilles reproduites sont préparées directement par l’ARM-10 qui les lave dans une solution d’isopropanol. Elles sont ensuite exposées durant quelques minutes à la lumière UV pour qu’elles durcissent avant d’être stérilisées, emballées hermétiquement puis envoyées au bloc opératoire pour servir de modèles 3D à la reconstruction de l’oreille.

Pour les jeunes patients du Royal Hospital for Sick Children, l’introduction de solutions de numérisation 3D a amélioré la façon dont s’effectuent les procédures de reconstruction de l’oreille et, par conséquent, la vie de ces patients.

Pour plus d’informations sur l’ensemble des produits Roland DG, rendez-vous sur le site : www.rolanddg.co.uk

Pour plus d’informations sur Patrick Thorn & Co, rendez-vous sur le site : www.patrick-thorn.co.uk

Pour plus d’informations sur Artec 3D, rendez-vous sur le site : www.artec3d.com

 

Articles populaires

News

  • 09
    May 2018

    Roland DG présente à la FESPA sa VersaUV série S : le summum de la qualité et de la polyvalence en impression UV

    Lisez plus

  • 27
    Apr 2018

    La qualité et la rentabilité des solutions d’impression-découpe à éco-solvant Roland TrueVIS dépassent toutes les espérances

    Lisez plus